Home Divers 7 conseils pour multiplier ses chances de réussite à l’oral

Oral du bac. Oral de vie.

C’est l’oral. Tu vas être interrogé. Tu as le trac. Tu te fais petit. Tu rétrécis. Tu disparais. Tu deviens petite souris, fourmi. STOP ! Tu es une personne face à une autre personne. Il est temps de mettre toutes les chances de ton côté. Ce qui signifie : être prêt, avoir la bonne énergie, pour produire le bon effet, au bon moment avec une bonne voix et une bonne attitude.

J’ai déjà parlé de la posture et de la voix. (cf :  les 7 points forts de Mélenchon)
Parlons de la chance.
(Qu’elle soit plurielle ou singulière, la chance est une affaire personnelle).

Tu mises beaucoup sur cet oral.
En effet, l’oral est devenue une procédure d’évaluation de la personne dans beaucoup de situations de vie : consultation professionnelle, entretien d’embauche, exposé, négociation…chance

 Le facteur chance

On parle souvent de la chance à propos des épreuves de la vie. Il est vrai que la chance est un paramètre incontournable. Même si souvent elle nous échappe.
Pour qu’il y ait chance il faut qu’il y ait désir. La chance passive (gagner à la loterie par exemple) se base sur une probabilité infiniment petite. A peine quantifiable. La vraie chance est celle que l’on se fabrique. Comment ?

1 – Être dans une énergie positive

La chance est une énergie. Elle commence avec le désir sincère, permanent, entretenu et motivé de réussir. Que l’on retrouve dans la maxime : « aide toi et le ciel t’aidera ». Apprends, entretiens ta forme, révise à haute voix, organise-toi…

 2 –Être dans l’estime de soi

Ne te déconsidère jamais. Tu as en toi tous les possibles. Chaque fois que tu doutes, que dis du mal de toi, même en pensée, tu perds des points. Tu mets en action des freins invisibles qu’il faudra compenser par plus de travail ou d’efforts.

 3 – Entrainer son mental

Il faut pratiquer la chance comme une hygiène de chaque instant. Par le simple constat que chaque instant de vie est une chance. Ouvre les yeux, regarde le monde autour de toi. Mesure ta chance d’être en bonne santé, ou d’être entouré, ou de vivre dans un endroit que tu aimes. D’être libre. Respire.

 4 – Apprendre de ses échecs.

L’échec au même titre que l’obstacle est considéré dans beaucoup de cultures comme une opportunité ou une leçon. Si il t’arrivait de rater ne t’encombre pas de  regrets, ne garde que la leçon. Pour mieux faire ou faire autrement la prochaine fois. C’est peut-être la promesse d’un nouveau départ.

 5 – « La chance sourit aux audacieux »

Je te laisse méditer ce dicton. L’accommoder à ta sauce. Quelle est ton audace aujourd’hui ? Face à l’examinateur par exemple : est-ce une parole amicale ? Une prise de position ? Une opinion ? Une pensée  sincère ? Un trait d’humour ? …

6 -Savoir lire dans le ciel

« Il n’y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n’y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel » Dalaï Lama



Si tu passes ton bac, relit tes classiques, connais le programme, fais des fiches.
S’il s’agit d’un entretien, fais preuve d’intérêt pour la personne ou la structure, montre ta motivation, ta curiosité, ton ouverture d’esprit. En fait essaie de voir en chacun et en toutes circonstances le visage de ta bonne étoile. Souris lui.

 7 – Ne pas confondre la chance et la « morale »… !

La chance est au delà du bien et du mal. Parfois elle se refuse au méritant. Parfois elle récompense à l’aveugle quelqu’un qui ne le méritait pas. Ne t’en affecte pas. Avance. Avance toujours. Demande tout mais n’attends rien. Tu ne seras jamais déçu.

………………..

CLAUSE ÉLIMINATOIRE :

Connaitre ses limites…. Et surtout connaitre la limite basse en dessous de laquelle on ne joue plus ! La limite en dessous de quoi, ni les sourires, ni la voix ne peuvent rien ! Comme sur la vidéo ci-jointe.

D’ailleurs, il vaut mieux vaut en rire qu’en pleurer…

Articles en rapport

Bienvenue chez les MDT
Passe ton bac et vive la vie !

CET ARTICLE VOUS INSPIRE UN COMMENTAIRE ?

N’HÉSITEZ PAS. DÉPOSEZ LE CI-DESSOUS

 

Partager cet article
    Bordure
    4 Réponses à cet article
    1. Bonjour,

      J’ai beaucoup aimé lire votre blog très instructif. J’en ai beaucoup appris et pu mettre des mots sur des choses inconscientes. Voilà mon problème qui m’a conduite ici. Je suis diplômée d’une grande école de photographie, beaucoup de gens apprécient ce que je fais (commissaires, boîtes de communications, particuliers car j’ai eu des retours) mais je n’arrive pas à trouver du boulot. J’ai perdu 5 clients potentiels cette année car ils ont préféré s’adresser à des personnes avec plus d’expérience. J’ai des collègues nuls en photo (objectivement) qui enchainent les boulots. Je me suis alors rendue compte que cela ne suffisait pas de faire de belles photos. Il fallait savoir se vendre et donner confiance aux clients. Ce que, pour l’instant, j’ai du mal à faire, ne croyant pas moi-même en ce que je fais.

      Je voudrais travailler sur ma relation avec les clients, et sur les gens dans l’ensemble. Je fais tout ce qui fait fuir pour le moment : regard fuyant, conversations écourtés, phrases tronquées, épaules rentrées, dos vouté, petite voix. J’aimerais sortir de ce corps et m’assumer, sans trop me poser de questions sur ce que ls gens vont penser de moi.

      Quels conseils me donneriez vous ? Comment pratiquer vos exercices afin qu’ils soient efficaces ?

      Aussi, depuis quelques jours, j’expérimente le journal intime en vidéo. Je m’enregistre au lieu d’écrire, afin de travailler mon expression orale et d’exprimer ce que je ressens avec la voix. Je pense que cela peut être un exercice utile pour s’entrainer à regarder un point fixe, hiérarchiser les informations, être claire dans ses propos, et exprimer des emotions et ressentis. Méthode à suivre…

      • Bonsoir Anais
        Je crois entendre un SOS dans votre message. Vous faites un bilan assez négatif de votre image de vous et votre façon de vous présenter.
        Le paradoxe étant que vous faites des belles photos et que vous me^me n’arrivez pas à vous voir…
        Vous avez raison de vous affronter à votre image mais faites le en personne adulte et responsable.
        Votre corps est votre maison. Faites en quelque chose d’avenant, d’agréable et de solide.
        Il ne suffit pas de changer l’eau des fleurs il y a peut être des fondations à revoir.
        Commencez effectivement par des exercices qui vous aident et vous stimulent (devant le miroir)
        mais il me semble que la nouvelle Anais mérite plus… Un vrai travail avec un professionnel, un conseiller extérieur (dans votre région)
        Vous connaissez le prix d’un appareil photo. Et le prix que vous valez ? …

    Laisser une réponse

    CommentLuv badge