Home Diction Améliorer son timbre vocal pour une bonne articulation avec le verbe manuvalser

Le verbe « MANUVALSER » est un verbe inventé pour faire travailler la diction.
Nous le mettons en pratique dans l’énoncé de la phrase : « Je manuvalse à Matignon‘ ».

Excellent exercice pour différencier et renforcer le M, le N.

Conjugués dans l’exercice :

Je manuvalse à Matignon
Tu manuvalses à Matignon
Il manuvalse à Matignon
Nous manuvalsons à Matignon
Vous manuvalsez à Matignon
ils manuvalsent à Matignon

Définition (possible) du verbe

Au choix :

  • Danser sur une main, les pieds en l’air
  • Envoyer quelqu’un se faire voir ailleurs d’un geste vif de la main
  • Ou toute autre définition à votre convenance cher lecteur(trice)
    A écrire dans la zone « commentaires » de cet article.
    (Attention : pas de commentaires polémiques ou insultants)

Diction et mise en bouche

La phrase : Je manuvalse à Matignon
a le mérite de faire jouer l’opposition des consonnes :
M – V – M -T (avant bouche) – contre le GN  (consonne palatales)
Un travail de diction tout à fait intéressant.

Profiter du jeu des voyelles ouvrantes et fermantes :
A (ouvert) U ( fermé) A (ouvert).   É.(fermé)..
MA……..NU………..VAL……………SÉ…………..

A (ouvert)    A (ouvert)    I (ouvert).. ON (fermé)
A…………..MA………….TI…………..GNON
pour faire jouer « l’accordéon de l’expression du visage.

Recommandé pour les personnes qui oublient de sourire
ou qui ont tendance à parler avec une « petite bouche » (« façon pointue »)

Conseils d’utilisation

Pour tirer profit de l’exercice.

  1. Écouter le podcast une fois pour le plaisir et le contenu.
  2. Énoncer le verbe ou la phrase seuls, sans la musique. A voix haute (ne pas marmonner pour soi)
    Lentement d’abord. En plaçant bien les sons en bouche. En s’essayant aux nuances.
  3. Énoncer avec moi en musique. Reconnaissance du rythme et du phrasé. A voix haute, en confiance  (sans marmonner…)
  4. Recommencer avec moi en s’améliorant, jusqu’à prendre des libertés et se lâcher…
    Pour cela, faire, refaire et refaire, et refaire encore…

Pour s’enregistrer

Si vous le pouvez, enregistrez vous à partir d’un smartphone ou d’un enregistreur numérique de bonne qualité (Zoom H1N)
S’écouter, sur de bonnes écoutes. Sur des enceintes ou au casque.
Comparer sa propre version, avec la mienne. Recommencer, améliorer…

Pour la voix

Pas d’à-coups, ni de coups de gorges.
Sentir son visage vivant dans l’énoncé de la phrase.
Pas de tensions dans la mâchoire.

SI CET EXERCICE VOUS INSPIRE UN COMMENTAIRE
EXPRIMEZ-LE CI DESSOUS.

 

Partager cet article
    Bordure
    47 Réponses à cet article
    1. Bonjour!
      Le plus amusant de la semaine pour moi!
      Quand arrive « Nous manuvalsons à Matignon », c’est le moment critique pour la langue qui valse plus qu’elle n’en peut!
      Merci Jean!

    2. Merci Jean, j’apprécie beaucoup tous les conseils et infos que tu nous donnes avec la pastille. On fait l’exercice en étant conscient de la place que chaque son prend dans la phrase.
      A bientôt,

    3. avec la vallsmania, je crains que ça valse dur mais que nous importe qu’ils manivalsent sec dès le matin, à grand coups de portes claquées nous n’en jeansommeriserons que mieux sur d’autres noms et à ce rythme ferons des progrès foudroyants

      • Un bon exercice de diction pour les J, les S, le R, le Z…
        Conjuguer à toutes les personnes du futur :
        Je me jeansommeriserai
        Tu te………….
        ….

    4. Quel plaisir pris à Manuvalser ! Mais aussi à lire tous les commentaires. Il n’y a pas que les bouches et les langues qui se délient ici, les esprits aussi. Et le verbe Juligayeter a donné de belles inspirations.
      Pour la définition, je propose « Mener la danse avec charme et fermeté »
      En attendant de Melenchonner, la remarque de Brigitte me semble pertinente : tous les jours nous Jeansommerisons.

      • Merci Valérie…
        En effet de belles chose, un bel esprit, des bonnes vibrations dans ces commentaires, sans mauvais esprit ni polémique.
        Rien que pour le fun et… l’art de bien dire !

    5. Très charmantes ces pastilles que je fais avec plaisir chaque jour. Un petit message chaque jour permet d’attiser la curiosité, de créer une petite routine et de ne pas reporter au lendemain ce que nous pouvons faire joyeusement tout de suite !…
      Merci Jean.

    6. Dans cette pastille, je suis spontanément porté à accentuer davantage les deux « ma » : Je MAnuvalse à MAtignon. J’espère ne pas trop infléchir, je rééquilibre un peu.
      Il y a aussi la syllabe finale qui peut partir comme un « gnon ». Aïe ! En plein bal des ministres, on exécute et improvise une figure, oubliant presque les autres danseurs et paf ! une main rencontre malencontreusement un nez.
      D’où « manuvasler » : se déplacer avec intensité, en tournoyant avec des mouvements amples et plus ou moins désordonnés.

    7. Incroyable comme une petite phrase qui n’a l’air de rien peut déclencher tout un tas d’émotions et de bonne humeur. On rigole, on rigole en faisant l’excercice, mais l’effet bénéfique sur la diction est indéniable.
      Bravo Jean.

    8. Bonjour à toutes et à tous, A Vrai dire je ne regretterais jamais d’avoir s’exercer à travers ces pastilles et ça va m’engager à tester toutes les autres pastilles du blog…. ( Merci pour les conseils pour chaque pastille. Ça donne à nos paroles une force et un bon appui) Merci

      • Ouvert ou fermé c’est juste faire travailler l’élasticité du visage
        ouvert ou fermé. C’est à dire :
        – sourire largement (jusqu’aux oreilles)
        – ou au contraire « bouder » (bouche pointue)
        par défaut et passivité on a tendance à parler la bouche immobile (juste du bout des lèvres)

    9. Encore une belle pastille. Le phrasé n’est pas simple et il faut se forcer à bien ouvrir sa bouche pour prononcer cette phrase.
      Qui vivra verra si la manuvalse est une danse vivifiante ou non…

    10. Je manuvalse à matignon!
      Signifie pour moi une libération. Car je fais partie des pensionnaires de cette prison de la vie avec son lot quotidien de difficultés de tous genres. Chaque jours il faut y faire face et cette gestion nous emprisonne dans un stress permanent. Donc manuvalser à matignon, c’est danser cheuveux en l’air, insoucieux de tout, le coeur heureux, oublieux de tout, libéré de tout, comme un enfant que n’éfleure aucun doute.
      Merci Jean!

    11. Je continue de valser, au rythme de l’orchestre géant et gratuit de la mer, sous la fraîcheur du matin mignon. Ouf! Quel bonheur d’être libre!
      Merci Jean.

    Laisser une réponse

    CommentLuv badge