Home Expression orale Changer de voix. A qui s’adresser ?

En écho à l’article du Monde qui me cite comme expert de la voix (Le Monde 18 février 2012– « Chacun cherche sa voix »), voici quelques pistes à explorer avant d’envisager de changer de voix.

« Je n’aime pas ma voix, je voudrais en changer. Est-ce que c’est possible ? » me demande Sofia, agent littéraire et attachée de presse dans l’édition. Et elle ajoute… »Quand je parle j’ai l’impression d’une crécelle… Qu’est-ce que je peux faire ? »

Changer ma voix, changer de voix…

Quelles possibilités s’offrent à nous ? Sachant que notre voix est liée à notre construction intime. Sujet à traiter avec précautions et cohérence (ne pas chercher à se donner la voix d’un(e) autre !).
Que faire ? Quelles sont les bonnes personnes à consulter ?


S’agit-il vraiment de changer de voix ou de l’améliorer, de la faire évoluer ?

La nature nous a dotés d’un certain nombre de qualités, physiques, morphologiques, culturelles qui seront les nôtres toute notre vie. La voix en fait partie. Il n’y a pas de SAV (service après vente) mais il y a pour chacun de nous des possibilités d’évolution, immenses. Encore faut-il en mesurer la pertinence.

Changer de voix ne relève pas du caprice. D’ailleurs est-ce que la voix se change ? Et comment ?

Une voix mal placée ?

Souvent une voix est mal placée. Comme à côté de ses rails. A la manière d’une colonne vertébrale à redresser. Il y a des exercices à faire pour l’aider à se reconstruire ou à se replacer. Cela passe par des bases connues : le souffle, l’appui du diaphragme, la colonne d’air, l’ouverture du larynx, la mise en bouche. Un bon cours de chant ou un coaching vocal peuvent suffire.

Parfois il en faut plus…
Il peut y avoir une pathologie plus lourde qui justifie une prise en compte médicale ou psychologique. Pour savoir où vous en êtes, le mieux est de consulter.
Voici quelques pistes.

L’ORL (oto-rhino-laryngologiste)

  • Si vous avez une tendance aux rhumes à répétitions ou aux allergies,
  • Si vous vous sentez « coincé du nez » ou respirant mal

Il est le premier à aller voir. Le nez, la gorge, et les oreilles constituent un terrain sensible. Ensemble, ils forment un tout. La moindre affection ou irritation dans cette région agit sur la couleur de la voix, sur son aisance ou ses tensions.
Les rhumes et les allergies irritent et fatiguent. Une déformation de la cloison nasale ou des polypes dans le nez créent une voix nasillarde.

Le phoniatre

  • Si vous portez souvent la main à la gorge comme pour la soulager
  • Si vous avez le sentiment de forcer pour parler
  • Si vous sentez votre voix instable ou « blanche » (détimbrée)

Le phoniatre est le médecin de la gorge, du larynx et des cordes vocales (cf.vidéo ci dessus)
Son rôle : diagnostiquer toutes les pathologies ou déformations associées au système phonatoire (fabrication des sons). En lien avec la « respiration ventrale » et la détente.
Grâce à un appareillage très sophistiqué, IRM, audiogramme, tests de fréquences, radiographie, stroboscope, il établira une topographie de votre voix. Il sera de bons conseils pour vous aiguiller vers des soins médicaux, une opération, une rééducation ou vers un cours de chant ou un coaching vocal.

L’orthophoniste

  • Si vous avez certains défauts de diction : zézaiement, bégaiement, etc.
  • Si vous avez un problème de déglutition
  • Si vous souffrez de dyslexie ou de dysphasie (troubles de l’écrit ou de l’oral)

L’orthophoniste est à la voix ce que le kiné est au corps. Il rééduque. En connaissance des mécanismes de la parole, de la pensée et de la respiration.
Il traite aussi les difficultés d’écriture, de calcul ainsi que les pertes de parole (notamment après un accident cérébral ou une opération).

Le professeur de chant / la chorale

  • Désir de chanter
  • Développement personnel

« Sortir la voix » au travers du chant est une très bonne chose. Je le recommande aux personnes timides et pour toute personne en quête de plénitude.
Le chant est exigeant et formateur. Il structure et tonifie.

Attention : choisissez un professeur en lien avec le style qui vous plait. Classique pour le chant classique, jazz pour le chant jazz, etc. Malgré les bases communes du chant, les méthodes varient d’une discipline à l’autre.

Le théâtre, la chorale et toutes autres formes d’expression collective peuvent aussi vous aider à vous « libérer ». Donc libérer votre expression vocale.

Le coach vocal

  • Si vous manquez de bases pour parler en public
  • Si vous avez besoin de gagner en puissance et en confiance

Le coach n’est pas un médecin mais un « entraineur ». Il vous aide dans votre expression parlée, appliquée aux situations de prise de parole et pour tout ce qui est affirmation de soi.
Note : même pour la voix parlée, je vous recommande un coach qui a pratiqué le chant. Il vous sera d’une aide précieuse pour aller plus loin que les simples « trucs » habituels connus des comédiens (le crayon dans la bouche, etc.)

Bibliographie.
Quelques livres intéressants sur la voix et la communication.
Ils me paraissent pouvoir faire écho à des interrogations diverses.
  • LE GUIDE DE LA VOIX / Docteur Yves ORMEZZANO, Editions Odile Jacob 
  • SOS VOIX / Yael BENZAQUEM, Guy Tredaniel Editeur
  • COMMUNIQUER – Mode d’emploi / Jean Claude MARTIN, Editions Marabout
  • LE GUIDE DU SAVOIR FAIRE AU TELEPHONE / Patricia RICHARD PORTAL, Editions Demos

 

AVEZ-VOUS DÉJÀ RESSENTI LE BESOIN DE « CHANGER DE VOIX » ? EST-CE ENCORE LE CAS ?
AVEZ-VOUS UN COMMENTAIRE A FAIRE A CET ARTICLE ?

Partager cet article
    Bordure
    17 Réponses à cet article
    1. Cet article explique bien les différentes missions de ces professionnels, merci. J’ai mieux compris à qui m’adresser si je rencontre un problème, ou si je souhaite m’améliorer. La bibliographie à la fin est précieuse :)

      Je te souhaite le meilleur !
      Sonia French LesClésPourRéussir

      • Merci Sonia pour ce commentaire. Et si l’info était insuffisante, je suis à ta disposition pour compléter.
        Très bonne continuation.
        jean

    2. […] Aujourd’hui, je reçois le mail de cet ami blogueur qui fait part des réponses qu’il a obtenues suite à un petit sondage fait auprès de ses lecteurs pour mieux connaitre leurs attentes. Cette personne organise des séminaires de prise de parole en public permettant de mieux se poser dans sa voix. Les réponses à son enquête exprimaient très majoritairement le besoin de s’affirmer, d’exercer le pouvoir de sa voix, de tenir sa place, etc… Il faut dire qu’un titre explicité par cet ami pour communiquer, était celui-ci: « Je vous aide à passer devant ». Pour le lire, cliquez ici. […]

    3. Bonjour Jean
      Je ne voulais pas laissez apparaitre le début d’un article que j’ai publié sur mon blog concernant ma lecture du besoin de s’affirmer que tu relates dans tes derniers communiqués, d’autant qu’il y manque le début de la phrase qui pose le propos pour le comprendre.
      Mais c’est ainsi. Je mets par contre ici le lien à mon blog pour que cet article soit disponible à la lecture et j’espère qu’il apportera une pierre au bel édifice qui se construit en ce moment autour de ta voix.
      Bravo et merci pour ton dynamisme
      Martine
      http://www.lebonmomentpouragir.fr/le-besoin-de-saffirmer/

      • Bonjour Martine
        Pour faire suite à ta question sur le pourquoi un tel « besoin de reconnaissance » chez beaucoup de gens, un tel manque de JE,
        il suffit de remonter à l’origine de notre culture judéo chrétienne et de l’apprentissage du français.
        Où les vertus d’effacement, de modestie, de respect de ceux qui savent (culture savante) impose au « vulgaire » de ce taire.
        Le vulgaire historiquement, c’est toi, c’est moi, c’est tous ceux-là qui n’avaient pas le droit au Chapitre
        et qui aujourd’hui décident de prendre leur destin en main (entrepreneurs indépendants) ou de « prendre » la parole.

        Prendre la parole comme prendre sa part, prendre sa place…
        Pour beaucoup c’est un saut dans le vide. Car l’école ne nous apprend pas. Sauf à se taire…
        Prendre la parole c’est aussi « prendre le pouvoir ». Pouvoir des mots. Pouvoir de dire. De dire JE !

        A bientôt
        jean

        • Merci Jean pour ta réponse à mon commentaire.
          Je me reconnais dans ce « vulgaire » et dans ce saut que j’accomplis, à savoir de prendre la parole, ce que tu me permets, grâce à ta longueur d’avance. J’en ai de la reconnaissance.
          Bons chemins dans tes projets
          Martine

    4. Bonjour,

      Je trouve tes textes bien sympathiques depuis que je les reçois.
      A part ça, je trouve ton article sur le changement de voix, très juste. Je fais la même réponse à ceux qui viennent me voir avec la même question.

      Ta réponse est très documentée et montre bien que la voix n’est pas juste un accessoire qu’ont peut changer d’un claquement de doigt, ou en changer comme de coiffure. Il est important de savoir qu’il faut être prudent et que cela prend du temps.

      Thierry

      • Merci Thierry. J’entends par ton commentaire que nous sommes sur la même… voi(e)x
        Je compare souvent la voix à notre double invisible. Et effectivement on ne change pas de double sans précautions.
        Réciproquement tout ce qui fait bouger l’invisible, change le visible…
        Ravi de connaitre ton blog je vais aller voir.

        • C’est fort aimable de ta part. N’hésite pas à laisser des commentaires et tes conseils, je débute tout juste sr le net grâce à Aurélien. J’ai bien des idées mais je ne suis pas sûr encore d’avoir trouvé le ton juste (ce qui est terrible pour un chanteur, non !).

          Thierry

    5. Excellent, je suis formateur et je viens de découvrir ce blog trésor, très riche, plein d’énergie, une belle voix, plein de petites et grandes voies, bravo et merci

      • merci Younes pour cette entrée en matière très stimulante et encourageante.
        je vais tenter dans les mois et années à venir « d’aggraver » mon cas avec d’autres sons, d’autres voix des vidéos, de la vie…
        On est là pour ça, non ?… A bientôt.

      • Merci Younes pour ce message qui m’encourage à toujours plus de vie, de partage
        d’informations, de musique et de bons conseils. C’est mon programme pour les temps à venir…

    6. je tombe par hasard sur vous sur une video de gautier sur la voix ( et les sept zerreurs à ne pas commettre…) en cherchant de l’aide pour mon fils qui va passer un oral et là , le choc! jean sommer, Le jean sommer que j’écoutais en boucle en 75, ce disque merveilleux qui n’a pris aucune ride ( contrairement à nous) la soupe au cafard, l’émigré, les mots, tisane tisane, l’églantine bien sûr. Depuis que j’ai investi sur le bon coin dans une chaine « vintage » denon je redécouvre le plaisir de faire tourner mes trésors, toutes ces galettes de souvenirs, sommer, frederick mey, servat, lafaille, michel murty et tant d’autres, mais le vôtre a le pouvoir de me téléporter instantanément dans ma peau et mon cerveau de 20 ans et c’est un plaisir énorme et un peu douloureux, la vie quoi! merci pour ces petites merveilles qui m’ont accompagnées, vous qui avez changé de voie en nous aidant à poser la nôtre (de voix)

    Laisser une réponse

    CommentLuv badge