Définition d’une bonne diction

La diction est une signature orale qui défini la personne qui s’exprime.
Avec plus de force souvent  que le message lui même.
Il s’agit de rendre la tâche facile à son public ou à son interlocuteur .
Pour une écoute confortable,  vivante et stimulante.
Pour maintenir son attention et bien sûr, obtenir son adhésion.

Chaque lettre, chaque mot prononcé, contient une vérité qui en dit long.
Qui créé la première impression (Non-dit)

La diction : une politesse

La diction en plus d’être une technique est une politesse
envers celle ou celui qui nous écoute.
En situation professionnelle elle est un outil de la bonne circulation
des idées et des informations entre les personnes.

Chaque défaut, négligence ou manquement à cette « politesse »
peut devenir une faute professionnelle jusqu’à donner
une image restrictive ou négative de la personne.

Les 3 effets d’une mauvaise diction

Une mauvaise diction peut produire 3 effets :

  • L’abandon /

A force de tendre l’oreille pour comprendre, l’interlocuteur se fatigue et lâche…
(Diction imprécise / mots « mangés »)

  • L’indifférence

A force de se sentir « ignoré », ou négligé (diction molle ou débit rapide)
le public fini par ignorer celui qui l’ignore…

  • La colère / le dépit

A force de mal comprendre, le public peut concevoir du dépit envers soi même…
C’est à dire se sentir « en dessous », s’en vouloir et s’estimer incompétent.
Mauvais pour la suite…
Car c’est à l’orateur de faire le pas vers l’auditeur.

 

Partager cet article