exercice diction

Exercice de diction : le crayon dans la bouche

Voici un exercice de diction bien connu des animateurs de télé. Excellent pour assouplir et muscler les lèvres dans l’expression parlée. Et pour y ajouter le sourire.

Pour des raisons liées à notre histoire et à la pratique généralisée du téléphone, le français à tendance à se parler du bout des lèvres. Ce qui convient dans une parole familière mais qui devient gênant quand il s’agit de donner du poids à notre parole.  Pour faire autorité.

Articulation floue, lèvres passives produisent une diction dite « paresseuse ». Ce qui peut donner une impression d’indifférence ou de mollesse. Donc une parole qui a du mal à se faire entendre et à s’imposer. Et plus grave : une diction fatigante pour celui qui écoute. Qui l’oblige à faire un effort de compréhension. A tendre l’oreille.

En fait les lèvres sont le « podium sonore » de notre pensée. Elles disent tout haut ce que nous pensons tout bas. Avec plus ou moins de force. Plus ou moins de précision ou d’impact. Elles informent sur notre caractère. Décidé(e) ? Indécis(e) ? Posé(e) ? Précipité(e) ?…

 

Le crayon : un exercice de diction efficace

L’exercice de diction avec un crayon va nous aider à délier et muscler les lèvres.

Pour cela comme indiqué dans la vidéo, n’hésitez pas à dire un texte que vous connaissez ou à lire ce qui vous plait.

•    Une fois avec le crayon (horizontalement, n’hésitez pas à le pousser vers l’arrière de la bouche). Pendant 2 mn
•    Une fois sans crayon.

Mesurez vous même la différence en ressentant plus de mobilité ou d’ouverture de la bouche. Peut-être plus de puissance.

Essayer d’en garder la trace dans votre parole quotidienne. Toutes les fois que vous vous sentez devenir « boudeur (euse) », souvenez-vous de cet exercice de diction qui a tant fait travailler vos muscles de la bouche…

Et… gardez le sourire…!

A vous de jouer !
Testez cet exercice et donnez moi votre retour sur vos prises de paroles dans les commentaires.

 

26 réponses
  1. kourouma sayon
    kourouma sayon dit :

    je vous remercie beaucoup pour le boulot. mais moi j’ai un problème. ce que j’avale certaines syllabes en parlant et même en lisant. aidez-moi!

    Répondre
  2. Hervé
    Hervé dit :

    Merci pour cet exercice simple et qui a l’air efficace : je l’ai testé ce matin, et j’avais l’impression de mieux articuler sans me forcer dans les moments suivants. A quelle fréquence préconises tu cet exercice pour en assimiler efficacement les effets et quitter notre diction paresseuse : une fois par jour, par semaine?

    Répondre
    • Jean
      Jean dit :

      Bonjour Hervé
      Bonne question en effet : à quelle fréquence faire cet exercice ?
      Pour quelqu’un qui doit vraiment se corriger, je préconise une fois par jour
      jusqu’à ce que la mémoire musculaire, des lèvres et des joues l’ai intégré.
      Jusqu’à avoir créé le besoin. C’est à dire le sourire (naturel) en parlant.
      Je pense que sur quinze jours c’est bien.
      Puis ensuite à chaque fois qu’il s’agit de s’exprimer en public.
      Bonne continuation

      Répondre
  3. Aurélie
    Aurélie dit :

    Bonjour, Jean. Exercice apaisant pour les muscles du bas du visage mais… une torture pour les oreilles : on dirait une vieille personne qui a ôté son dentier !!! J’entends aussi combien les « S » sont bizarrement « articulés ». Merci pour ce conseil. Belle vie!

    Répondre
    • Jean
      Jean dit :

      Eh oui Aurélie… il faut parfois se faire peur (voix de vieille sorcière !…)
      pour retrouver ensuite la voix douce et le charme de la fée… :=)
      Pour d’autant mieux jouer des nuances variées de la voix.

      Répondre
  4. azael.1216@gmail.com
    azael.1216@gmail.com dit :

    Bonjour Jean

    Personnellement, j’ai sélectionné une cinquantaine de « phrases types » présentant des enchaînement de sons que j’ai du mal à sortir (ex : trois très gros grands rats gris grattent, etc..) : je commence par la première que je lis lentement, puis de plus en plus vite jusqu’à la sortir trois fois de suite sans erreurs, puis je passe à l’autre. Et une fois que j’ai terminé, je les reprends toutes une fois avec le crayon dans la bouche.

    Est-ce que cela vous paraît correct comme technique ou dois-je en modifier l’ordre?

    Merci d’avance!

    Azaël

    Répondre
  5. Sara
    Sara dit :

    Bonsoir Jean,
    Je suis étudiante en journalisme, et j’aimerais faire carrière en radio. J’ai quelques problèmes de diction surtout avec les « u ». Peux tu me conseiller des exercices pour dépasser ça?

    Répondre
    • jean
      jean dit :

      L’exercice du crayon, comme tout streaching oblige effectivement à ralentir le mouvement des lèvres pour plus de précision dans l’énonciation et pour muscler la bouche.
      Surtout ne pas chercher à aller vite. Utiliser un crayon en bois (sans embout métal)
      Ensuite retrouver une parole avec un débit normal qui intègre les sensations d’ouverture et de tonicité générées par le crayon.
      Le faire durant une dizaine de jours quelques minutes / jour.
      Que ça devienne automatique. Sans y penser. Acquis.

      Répondre
  6. Sam
    Sam dit :

    Bonjour Jean,
    Je découvre votre blog et me régale de vos conseils. Je me mets dès maintenant à la pratique du crayon dans la bouche, je vous dirai au bout de combien de temps j’obtiens des effets à long terme. A court terme les effets sont sensibles tout de suite, je « sens » mieux ma bouche et ma mâchoire !
    Merci.

    Répondre
    • Jean Sommer
      Jean Sommer dit :

      merci Sam pour ce commentaire encourageant.
      Penser aussi à détendre la mâchoire. Donc pas de crispation des dents sur le crayon… A moins de vouloir se faire les crocs d’un requin de la politique, armé pour les débats sanguinaires… 🙂

      Répondre
  7. Ismael
    Ismael dit :

    Bonjour Jean
    Personnellement mon entourage me dire je parle trop vite sans articuler
    mais lorsque je veux ralentir mon dépit mes phrases ne sont pas fluides et je réfléchir assez pour trouver mes mots avec une sensation de ne pas me souvenir de ce que je dis combiné avec un manque d’organisation dans mes phrases.
    S’il y a une solution pour moi je serais très ravi de le savoir.
    Merci par avance.

    Répondre
  8. Vivienne
    Vivienne dit :

    Bonjour Jean,
    Quel est le nom du texte que vous avez lu ? Je le trouve tellement beau. 🙂 Merci aussi de cette vidéo ; je pense que cet exercice va m’aider beaucoup à faire améliorer ma diction ! Trouvez-vous que cet exercice va aider les apprenants du français aussi, et comment ?

    Merci d’avance, et j’attends votre réponse,
    Vivienne

    Répondre
  9. Vivienne
    Vivienne dit :

    Bonjour Jean,
    Quel est le nom du texte que vous avez lu ? Je le trouve tellement beau. 🙂 Merci aussi de cette vidéo ; je pense que cet exercice va m’aider beaucoup à faire améliorer ma diction ! Trouvez-vous que cet exercice va aider les apprenants du français aussi, et comment ?

    Merci d’avance, et j’attends votre réponse,
    Vivienne

    Répondre
  10. Arsene
    Arsene dit :

    Bonjour Jean
    Quand je m’exprime dans u micro ou un mégaphone je sens du vent dans mon parlé d’où j’ai l’impression de souffler aide moi stp.

    Répondre
    • Jean Sommer
      Jean Sommer dit :

      Oui, couplé avec d’autres exercices le bouchon élargit l’ouverture du pharynx, aide à soulever le voile du palais et à articuler largement. Attention à ne pas le faire trop longtemps. Pas plus de 5 minutes, sinon vous tirez un peu sur les cordes vocales, avec un risque de légère irritation.
      Donc recommandé tous les jours, 2 minutes c’est bien, pendant un mois, pour que l’effet soit durable et que les muscles « mémorisent » l’élargissement du « bol vocal ».

      Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] : S’exercer d’abord avec l’exercice du crayon. Pour bien ouvrir sur le I de Patrick. En un large sourire. Qui ouvre tout le visage. Et va aider […]

  2. […] d’ouverture et de fermeture de la bouche (effet accordéon) Comme dans les exercices du crayon ou du […]

  3. […] : S’exercer d’abord avec l’exercice du crayon. Pour bien ouvrir sur le I de cécile. En un large sourire qui ouvre tout le […]

  4. […] Exercice de diction : le crayon dans la bouche […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *