Modulation. En finir avec la monotonie

Pour améliorer votre prise de parole en public, en réunion, ou devant une caméra, il est primordial d’apporter du vivant, du mouvement et de la couleur à votre discours.

Pour cela, vous avez à votre disposition une méthode imparable : la modulation.

Jouer sur la modulation, c’est donner une mélodie à votre voix, pour rendre votre prise de parole plus énergique et animée, capter l’attention de votre auditoire, l’intéresser et à terme, le fidéliser.

Vous souvenez-vous des discours des hommes politiques d’antan, qui s’exprimaient avec une espèce d’emphase grandiloquente ?

Ils modulaient leur voix à l’extrême pour dynamiser leurs discours. Certes cette modulation excessive, basée sur la déclamation, produit des discours un peu lourds et pompeux, mais cet exemple vous montre le principe de la modulation, c’est-à-dire le mouvement intérieur de la langue, la mélodie, ce qui amène le charme, le plaisir, la séduction et le jeu.

Bref, tout ce qui donne de la lumière et de la vibration à la voix parlée. La modulation en clair, c’est le contraire de la monotonie.

Dans cet article je vous explique comment vaincre la monotonie, en travaillant sur la modulation de votre voix.

 

La mélodie de votre voix maintient votre auditoire en éveil

La modulation est la mélodie intérieure de la parole, c’est elle qui permet de colorer votre parole.

Une voix répétitive ou qui égalise crée l’ennui, l’endormissement, comme le fait la voix d’un hypnotiseur : c’est comme une chanson qui serait composée sur une seule note !

Au contraire, en donnant du mouvement à vos paroles, des inflexions permanentes, vous faites vivre votre discours, et maintenez votre auditoire en éveil.

Au travers de cette mélodie de la voix, vous comprenez donc que vous agissez sur vos interlocuteurs. Et c’est cela l’essentiel.

 

Des variations de hauteur rendent votre discours dynamique

La modulation est une variation de couleur vocale qui joue sur la hauteur et la gravité des sons.

Les variations montantes et descendantes de la voix, que nous utilisons d’ailleurs naturellement au quotidien, confèrent du dynamisme à votre discours, le rend plus expressif.

La notion de modulation est associée aux voyelles, que j’évoque dans une autre vidéo. Les voyelles sont la partie la plus ouverte et mélodieuse de la parole, contrairement aux consonnes qui relèvent de la structure.

 

Un petit exercice de modulation

Entraînez-vous avec une phrase extraite d’un journal ou d’un livre, en essayant d’en faire bouger la mélodie.

En vous donnant volontairement un départ vers le haut, ou un départ vers le grave. Cet exercice vous permettra d’entendre que vous pouvez volontairement donner des variations à votre voix, au lieu de parler de façon plate et monotone. Faites sciemment de grands écarts, exagérez, caricaturez, pour vous sensibiliser aux effets de la modulation.

Petit à petit vous pourrez réduire ces écarts, vous serez beaucoup plus nuancé dans le mouvement de votre voix.

 

Avez-vous déjà fait l’expérience d’un discours monotone, sans modulation ? Ou au contraire d’un discours vivant et en mouvement ? Quels ont été les effets de ces discours sur vous ?

Partagez ces expériences en commentaire sous cet article.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *