L’idée des « pastilles vocales » m’est venue de la comparaison entre les mots et les bonbons…  Pour le cerveau, les mots sont comme les bonbons ! Ils se mettent en bouche.
Ce sont les mêmes muscles et organes qui nous servent à parler ou à manger, à mastiquer ou à articuler.

Ce sont : la langue, le palais, les dents, la mâchoire, les lèvres…
C’est aussi ce que l’on nomme pour la voix : le « bol vocal ».

Pour bien pratiquer je vous recommande de suivre mes indications enregistrées et de bien faire jouer tous les muscles de la bouche.
N’ayez pas peur de répéter et répéter encore. Vous y gagnerez chaque fois plus en aisance et en liberté.

Les « pastilles vocales »

  • Font travailler les muscles de la diction
  • Font progresser dans la maitrise du français
  • Aident à corriger certains défauts d’élocution
  • Éclairent sur l’étymologie ou l’histoire d’un mot
  • Révèlent les sens cachés et double sens, font travailler l’imagination
  • Mettent en valeur les sonorités de la voix, libèrent certaines tensions
  • Encouragent à une expression vivante
  • J’y ajoute le plaisir avec le rythme et la musique

Les « pastilles vocales » sont de trois sortes :

Les exercices de diction, visent à améliorer les qualités d’élocution de la personne pour plus de précision et de confort. Autant pour celui qui s’exprime que pour celui qui l’écoute (individu ou public).

Les exercices d’intonation, mettent en valeur les sentiments exprimés. Joie, humour, gravité, détachement, dérision, conviction, sensualité, etc.

Les exercices de phrasé ont comme objectif de mettre en relief les points forts du texte ou les intentions de l’orateur. En marquant des pauses, en accentuant certains mots, en structurant le texte pour le faire respirer ou l’animer. Ce qui donne du rythme et de la vie à l’expression.

Partager cet article