Postures de présidents : Trump – Obama

Deux présidents et deux postures

Nous sommes le 20 janvier 2017. C’est le jour de  l’investiture du nouveau président des États-Unis : Donald Trump.
Regardez ces images apparemment banales de 2 hommes assis tranquillement comme au coin du feu. Des images sans enjeu visible qui nous révèlent néanmoins beaucoup de choses de la personnalité de chacun des 2 présidents.
Sur la vidéo de cet article, je vous invite à regarder ces images avec moi. Une fois avec le son. Une fois sans le son.

La posture du Non-dit : en 30 secondes tout est dit

On peut voir sur ces images deux styles très différents.
Le style souple, félin, détendu de Obama. Celui plus carré, massif, figé de Trump.

Juste le temps d’une vidéo de salon voyez comme tout les oppose… 30 secondes qui en disent long.

L’expression corporelle / la posture

  • Chez Barak Obama, la posture est ouverte.  Le corps est mobile. Les bras et la tête dégagés. On pourrait même dire prêts pour bondir, pour se lever ou pour danser…
  • Chez Donald Trump, la posture est fermée. Le corps est rassemblé, tassé, lourd, les bras collés au corps, la tête engoncée dans les épaules

Les expressions du visage

  • Chez Obama, le sourire est en lien avec la gestuelle générale du buste et des bras. Jusqu’à aller gentiment toucher le coude de Trump. Dans un geste amical.
  • Chez Trump au départ de la vidéo nous offre un visage fermé, comme contrarié, Jusqu’à ce qu’Obama l’interpelle et l’invite d’un sourire. Sourire rendu en échange.
    En fait Donald Trump présente l’image de quelqu’un d’accablé. Il semble puni…
    Je crois que c’est sa manière de réfléchir. De ne pas se livrer. D’être sur le qui vive.

Les interprétations possibles
Si je ne connaissais pas Donald Trump, si je ne l’avais pas vu à la télé de nombreuses fois, je m’interrogerais en voyant cet homme calé dans son fauteuil.
Au choix :

•    Soit il est soucieux et responsable. Il se sent impliqué. Il y a un problème.
•    Ou bien Cet homme est indifférent. Il est là sans être là.Vaguement ennuyé. Poli, il attend que l’autre s’en aille.

Posture physique : Notre attitude nous engage

Est-ce que le style fait l’homme ? Est-ce que le style suggère une politique ?
Peut-on définir un projet une ligne de force et presque un programme à partir d’un simple visuel. Disons le à partir de la posture d’une personne ?
Je réponds, certainement !

Notre corps parle. Il en dit long sur nous, sur nos intentions. C’est ce que l’on appelle le Non dit. Le non verbal… Souvent Très bavard.

  • Chez Donald Trump je pressens un fonctionnement binaire. C’est OUI Ou c’est NON. Immédiatement. D’un bloc.
  • Chez Obama je pressens une danse de la vie. Ternaire. Donc une façon indirecte, fluide, interrogative jusqu’à la décision.

Lequel est le mieux pour l’Amérique et pour le monde ? L’histoire le dira…

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *