Home Expression orale Prendre la parole: Préparation à une présentation orale

Parler en public

Vous allez prendre la parole. Dans une semaine, dans un mois…
Pour un exposé que vous devez faire. Pour un entretien que vous devez passer…

Prendre la parole, ça se prépare !

Pour celui qui veut le faire bien, c’est une performance, un acte « sportif », dans la mesure où il est rare, qu’il vous pose un défi et qu’il y a un enjeu parfois.
Au fait avez vous un entraineur ? Non !… Alors vous allez être votre propre entraineur.




Tout le monde se prépare. Les musiciens font des gammes. Les footballeurs font des tirs au but, les politiques, les grands dirigeants se font coacher… Chacun travaille à s’améliorer pour se présenter au public dans les meilleures conditions.

Les deux temps de la prise de parole

1 – Connaitre à fond son sujet

2 – Le mettre en forme pour être entendu et compris

Lorsque vous vous dites « je connais mon sujet, pas de problème », vous avez fait la moitié du chemin. Le chemin intérieur. Il vous reste l’autre moitié à accomplir : le chemin jusqu’à votre interlocuteur ou votre auditoire.
Et cela on ne nous l’apprend pas à l’école de France.

Se préparer moralement à prendre la parole : comment faire ?

1.    S’entrainer dans la continuité.
Une prise de parole ne doit pas être pour vous un moment isolé, coupé de tout. Coupé de votre vie, de votre milieu ou de votre passé. Ce n’est pas une rupture mais la continuation d’un processus…

2.    Cultiver sa facilité.
A l’instant de prendre la parole, il faut que ce soit facile. Pour vous. Et pour ceux qui vous écoutent. On ne s’improvise pas orateur. Les meilleurs improvisateurs sont ceux qui ont le plus répété. Comme en jazz.

3.    Assumer sa personnalité
Vous n’entrez pas « seul ». Vous n’entrez pas vide. Vous avez déjà une longue histoire. Unique. Vous êtes quelqu’un de rare. Vous devez le croire. Sinon, quoi de plus banal qu’un exposé mou devant un public qui s’ennuie poliment…

4.    Être authentique et original
Il faut être soi même, avec ses qualités et ses défauts… Une fois que ceux ci ne sont plus une gêne ! Après un travail de maitrise des outils : voix, comportement, parole.
Alors les « défauts » deviennent autant d’éléments d’originalité ou de charme.

Se préparer techniquement à prendre la parole : deux dimensions

Toute communication orale procède de deux dimensions :
–    Le physique : voix, expression, comportement, diction, empathie
–    Le mental : maitrise du sujet, organisation des idées, images, conviction...

C’est  vrai pour celui qui parle. C’est vrai pour celui qui l’écoute.
On parle avec son intelligence. Mais aussi avec la bouche, les lèvres, la langue, les traits du visage (expressivité) et le corps tout entier (comportement)

De même qu’on écoute avec le cerveau, mais aussi avec ses sens, ses sensations, auditives, visuelles, tactiles… D’ailleurs le cerveau est lui même un muscle vivant qui « bouge », qui « donne son avis » en s’évadant parfois…

La communication à la française

La prise de parole à la française est souvent synonyme de « prise de tête ». Comme s’il suffisait d’être intelligent pour être compris. Comme si l’intelligence pouvait tout. Y compris se passer de la mise forme. D’où la suffisance de certains « j’ai dit ce que j’avais à dire… j’ai fait mon boulot… les autres, c’est pas mon problème !».
C’est faire peu de cas de l’ennui, de la mauvaise diction, de la monotonie, de la précipitation, de ces voix perchées qui fatiguent…

Et ce n’est pas au moment d’ouvrir la bouche que ça se règle.

Les conseils du coach vocal :

Préparez vous tous les jours de votre vie…

–    Exercices de diction. Tous les jours faites un exercice de diction (3 mn) pour la tonicité de votre élocution. Exercices de diction recommandés : une « pastille vocale » de votre choix.

–    Exercices du regard. A chaque fois que vous croisez votre regard dans un miroir, le charger d’intensité. Établir un contact vivant accompagné d’un message silencieux : « je suis totalement indépendant des bonnes ou mauvaises opinions d’autrui ».
o    (Extrait du Livre des coïncidences du Dr. Deepak Chopra)

–    Comptez vos pas. Des pas francs. Dans la rue, dans la vie… Ancrez votre démarche. Vos entrées seront partout dynamiques.

–    Respiration. Une fois par jour respirez en conscience… ! Recevez l’inspiration naturelle jusqu’au centre de vos cellules (ventre) ; comme une eau salvatrice qui mouille la terre en profondeur. Vous êtes cette terre profonde.

–    D’une manière générale cultivez une posture d’accueil. Ouverte. Visage, expression détendue (sourire intérieur). Verticalité souple. Épaules ouvertes. Plexus ouvert. Cœur offert.

–    Essayez d’entendre votre voix à la hauteur du cœur (conscience de sa résonance)

en savoir plus :
Consulter le site lavoixdebout.com

………………………………………………………………………………………………………………………

–    Autres sujets abordés dans les semaines à venir :

o    La préparation d’un discours / les mots / le plan / la structure / le rythme /   les séquences / la relation au public…
o    L’angle d’intervention / type de public / contexte / genre d’intervention : débat ? exposé ? cours ? Convention ?
o    La manière de répéter
o    L’occupation de l’espace
o    La gestion du micro
o    Etc.

Partager cet article
    Bordure
    Une réponse à cet article
    1. Tout d’abord Merci pour cette article très enrichissante au niveau du contenu et agréable à mettre en pratique.
      Merci également pour votre dynamisme et votre générosité qui remontent grandement le moral.
      Pastilles à goutter vraiment.
      Merci à vous

    Laisser une réponse

    CommentLuv badge