Home Non classé Prise de parole : les 5 leçons de Sarkozy – 5/5

TF1-10 février 2011 : Emission : paroles de français

Quel est l’enjeu de cette prise de parole ?
(Les 5 promesses du dirigeant)

Quelles sont les leçons que nous pouvons tirer de cette émission ?
Et de la posture du Président face aux français…
Je pourrais dire en manière de boutade : ce qui se passe aujourd’hui dans la tête de Sarkozy risque bien de t’arriver demain !… Parole de citoyen !

 

 

 

Toute prise de parole est une prise de pouvoir

D’ailleurs je tiens à vous rappeler combien votre parole compte. Que vous soyez  parent, manager ou chef d’entreprise, cadre, éducateur, ou chef d’état.
Et combien cette parole est associée au pouvoir.
Combien toute prise de parole est une prise de pouvoir

Le double sens du mot « pouvoir »

J’entends « pouvoir » dans le sens noble de ce terme.

–    Pouvoir donné à l’orateur de porter un message vers les autres (information / communication / exposé / discours, etc)
–    Pouvoir de la personne elle même au travers de son charme, de son charisme ou de « ce qu’elle fait passer » (image / voix / gestuelle)

Quels étaient les enjeux de Sarkozy ?

« De quoi » Nicolas Sarkozy est-il l’enjeu ?
Voici plusieurs propositions.
Vraies ou fausses … A vous de choisir ou d’en ajouter !

–    Être réélu en 2012
–    Promouvoir une certaine image de la France pour l’étranger
–    Faire front face à la violence
–    Encourager la solidarité et la confiance entre tous
–    Valoriser l’héritage culturel et les valeurs humanistes
–    Rassurer le capital et la finance
–    Gagner les cantonales
–    Donner du travail à chaque citoyen
–    Assurer la formation de chaque enfant
–    Compter sur la sélection des meilleurs
–    Se poser comme bouclier contre l’immigration
–    Encourager la prévention
–    Faire payer les coupables
–    Donner de l’espoir aux plus démunis
–    Etc, etc…

Barrez les réponses inutiles / ajoutez en d’autres…

Mesurer la « hauteur » du message

Comment mesurer la hauteur d’un message émanant d’un responsable, d’un guide, ou d’une sommité ? (Ceci fait suite à l’article « à quelle hauteur je parle » – Prise de parole – les 5 leçons de Sarkozy 3 / 5).

Je propose une jauge pour mesurer cela. Je l’appelle :
« La pyramide des 5 promesses ».

Une pyramide tête en bas dont les 2 jambes de côté s’ouvrent vers l’infini.
Pyramide qui va du plus petit au plus grand ; de 1 à 5.

Soit une manière d’évaluer l’intérêt, la teneur, la densité du discours, comme on mesure la « masse d’air » en météorologie (température, pression, humidité…).

La pyramide des 5 promesses

Niveau 1, au ras du sol, je distingue les arguments qui intéressent la vie et la survie de l’individu. Les besoins alimentaires, de santé, de bien être corporels et sécuritaire.
Manger, dormir, tenir debout, se reproduire.

Niveau 2, à hauteur d’homme, je distingue les arguments qui intéressent la vie collective immédiate. Le logement, la famille, l’éducation des enfants, le travail, les conditions de travail, de partage, de cohabitation. La sécurité de tous. Les loisirs.

Niveau 3, à hauteur de toits, je distingue les besoins de cohésion sociale, de facilités de transport, de santé, d’assistance, de scolarité, de sécurité des lieux et des biens, d’aménagement ou d’environnement, de vie sociale, de quartier ou de ville. Quel air respirable ? Quelle pollution tolérable ? …

Niveau 4, à hauteur du ciel, je distingue les valeurs nationales : quelle vision politique et économique pour le pays ? Quelle gestion de la langue en rapport avec une géographie morale et culturelle, une tradition. Quelle place de la France dans le monde ? Quel avenir, quels choix, quelles énergies, quelles valeurs, quelle vision collective, quel pays ?

Niveau 5, à hauteur planétaire, je distingue la Terre vue du ciel. Quelle politique interplanétaire ? Quelles ressources dans l’univers ? Quels dangers pour notre planète ? Quels outils ou actions mettre en place ?

(Je prévois un article à venir pour développer cette idée de la pyramide. D’ailleurs si cette idée vous inspire n’hésitez pas à m’en faire part pour l’alimenter, l’enrichir, d’exemples, d’illustrations, d’idées nouvelles).

Le discours idéal

Le discours idéal à mon sens étant celui qui embrasse les 5 promesses. Du plus bas au plus haut. De la terre au Ciel, sans y mettre de hiérarchie de valeur, car chaque étage est nécessaire au suivant et à celui qui le précède.
Pour atteindre cet « impossible rêve » que chantait Jacques Brel…

Le rêve… sans quoi nous restons au niveau de la gestion. A mon avis nécessaire mais insuffisante…

Dans la tête de Sarkozy…

Question :
Est-ce que ce que le message du 10 février contenait les 5 promesses ?
La réponse vous appartient…

Prise de parole : 1 ère leçon de Sarkozy /  d’où je parle ?
Prise de parole : 2ème leçon de Sarkozy /  à qui je m’adresse ?
Prise de parole : 3ème leçon de Sarkozy /  à qui je m’adresse ?
Prise de parole : 4ème leçon de Sarkozy / Quel rôle joue-t’il ?

Partager cet article
    Bordure
    11 Réponses à cet article
    1. Bravo Jean pour cette analyse touffue, de longue haleine et qui soulève nombre de problématiques importantes pour nous tous… Et tout grâce à la voix ! Chapeau et vivement demain sur France Inter :)

      • Oui une analyse touffue qui m’a obligée moi aussi à m’interroger, me documenter, creuser et explorer des domaines entre ombre et lumière. Entre le dit et le non-dit.

      • C’est gentil de me mettre en parallèle avec grand nom de la sociologie.
        Pour mon analyse, j’ai surtout suivi la logique du décryptage corporel habituel. Le souffle, le rythme, l’intention, etc.
        (D’ailleurs l’analyse comporte encore deux parties à venir).

    2. Des 5 leçons, celle-ci me paraît la moins aboutie.

      La formulation des enjeux est trop générale, insuffisamment opérationnelle pour soutenir un décryptage; et leur inventaire gagnerait à être structuré.

      Quant à la pyramide, comme l’écrit Xavier, sa parenté avec celle de Maslow, en dépit de son renversement, est évidente; les deux premiers niveaux y renvoient clairement. Les références communément admises nous influencent sans qu’on y prenne garde…
      Son intérêt réside dans l’effet de zoom contextuel qu’elle produit. Elle pourrait d’ailleurs servir à structurer des niveaux d’enjeux qui partirait des enjeux purement circonstanciels pour aller vers des enjeux existentiels, voire fondamentaux…

      • Bonjour Annie
        Votre réflexion m’intéresse. je vais probablement retourner à ce 5ème épisode et voir ce qui peut y être amélioré
        pour une autre analyse à venir peut-être.
        En tous cas, merci pour votre éclairage.
        Bien cordialement

      • Pourriez-vous ré-écrire le dernier § dans un langage plus simple, plus clair pour mieux communiquer car j’avoue ne pas comprendre ?
        Merci

        Cordialement

        Yves

    Laisser une réponse

    CommentLuv badge