Améliorer sa diction, exercices diction, virelangue, vaincre son trac, extinction de voix remède, cours de diction, je suis aphone que faire, extinction de voix que faire, changer de voix, parler en public, coaching vocal, prise de parole en public, réussir un entretien téléphonique, blog confiance en soi, glossophobie, comment parler en public, apprendre à parler en public, bien parler à l’oral, prise de parole en public exercices, s exprimer à l’oral, langue blanche, les chaussettes de l’archiduchesse

Réussir son entretien d’embauche pour impressionner le recruteur

Vous vous souvenez peut-être de Gwenn qui écrivait :

Premier entretien d’embauche dans une de ces grandes tours de la Défense. Costume et chaussures cirées, j’aborde l’entretien confiant et sûr de moi, comme peut l’être un jeune diplômé. Tout semble se passer à merveille, je réponds sans problème à toutes les questions. Trois jours plus tard, le responsable des Ressources Humaines m’appelle et me dit : « Malgré votre excellent dossier, votre candidature n’est pas retenue ».
Gwen – Jeune ingénieur

Vous connaissez peut-être ou avez connu ce sentiment de l’échec. L’opportunité était là et elle vous a échappé. Rageant ! Eh bien voilà l’opportunité d’inverser le sort ! Réussir là où vous avez raté en vous dotant des outils qu’il faut.

Je viens ici vous parler de quelqu’un que j’estime beaucoup et qui fait un travail remarquable : Uriel Megnassan, un coach emploi pas comme les autres. Je l’ai interviewé pour vous. Le temps d’un échange ouvert et généreux, il nous livre ses secrets pour réussir vos prochains entretiens d’embauche à tous les coups.

Accès aux bonus

Si vous êtes actuellement dans une démarche de recherche d’emploi ou si vous connaissez un proche dans cette situation, Uriel offre aux lecteurs de mon blog 3 vidéos exclusives :

  • Vidéo #1 – Une entretien d’embauche filmé et décortiqué en temps réel avec un vrai candidat.
  • Vidéo #2 – La méthode complète pour négocier votre salaire lorsque le recruteur vous intérroge sur la question du salaire.
  • Vidéo #3 – Une conférence sur l’optimisation de votre recherche d’emploi : CV, Lettre de motivation, entretien d’embauche, technique de candidatures, tout y passe.

Ces 3 contenus ne sont qu’une portion (déjà conséquente) des contenus auxquels vous aurez accès en acquérant ces 3 vidéos bonus.

Transcription de l’interview

Jean SOMMER :
Bonjour. Je suis aujourd’hui avec Uriel MEGNASSAN qui est le créateur du blog Carrière Punch. Bonjour Uriel !

Uriel MEGNASSAN :
Bonjour Jean.

Jean SOMMER :
Tu aides les gens à trouver un emploi, tu les coaches pour l’entretien d’embauche et pour la négociation de salaire. Je suis venu avec un paquet de questions pour te torturer… ! Est-ce que tu peux nous expliquer en quoi consiste ton métier et comment en es-tu arrivé là ?

Uriel MEGNASSAN :
Je dirai que je suis passé par la cheminée puisque je n’ai aucun diplôme ni aucune certification dans le milieu du recrutement ou du coaching. C’était un vrai frein à l’époque pour me lancer là-dedans. Mon épouse a eu une idée extraordinaire. Elle m’a dit : « c’est simple, tu n’as rien de tout cela alors passe des entretiens d’embauche, fais en plein, de cette manière, tu auras une connaissance technique et pratique beaucoup plus élevée que n’importe quel coach ».

Et c’est exactement ce que j’ai fait. J’ai commencé par passer 1 entretien d’embauche par mois puis rapidement c’était 1 par semaine. Les résultats étaient vraiment intéressants puisque pour 80 % de ces entretiens d’embauche, je recevais des propositions de postes. Et c’est là que je me suis demandé : « est-ce que cela ne marche que pour moi ou est-ce que je peux partager ces connaissances à d’autres personnes ? »

C’est comme ça que j’ai commencé à partager mes découvertes et que les gens ont à leur tour eu des résultats remarquables.

Jean SOMMER :
Super ! Alors, il y a des gens qui font des tours de piste pour s’entrainer et toi, tu as fait des tours d’entretien.

Uriel MEGNASSAN :
Exactement.

Jean SOMMER :
Et à la fin, tu es devenu effectivement le champion de l’entretien. On va se concentrer sur l’entretien d’embauche, j’aimerais que tu dises à mes abonnés, les gens qui me regardent : quels sont les points forts pour réussir un entretien, et bien sûr, si c’est possible, être recruté ?

Uriel MEGNASSAN :
Pour vraiment cartonner en entretien, il y a quatre piliers à maitriser.
Le premier pilier : c’est savoir répondre à ce que j’appelle : « les questions invisibles ». Pour chaque question posée par un recruteur, vous avez la question visible (qui est la question posée) et les questions invisibles (ce sont les questions qui se cachent derrière la question visible).

Jean SOMMER :
Quel genre de questions un recruteur peut-il poser ?

Uriel MEGNASSAN :
L’une des questions qui revient souvent est : « Quelles sont vos qualités ? »
Première chose, il faut définir ce qu’est une qualité au niveau d’un recruteur. Une qualité, c’est une compétence que vous pouvez mettre au profit de l’entreprise. Il faut donc que ce soit quelque chose de vraiment précis. Le fait d’être rigoureux n’est pas une qualité « pratique » ! Par contre, si vous êtes en mesure de montrer comment et en quoi vous êtes rigoureux, quels ont été les effets… est-ce que les procédures ont été mieux structurées ? Est-ce que la communication passait mieux, etc. ?

Donc, ce sont vraiment les effets qui sont attendus et pas simplement de dire : « je suis rigoureux », « je suis polyvalent », « j’ai l’esprit d’initiative ». Parce que ce sont simplement des mots et ce sont des qualités qui ne sont pas forcément mesurables. Or, un recruteur veut quelque chose de concret.

Jean SOMMER :
En fait, derrière la question du recruteur, on peut également anticiper ses attentes et l’attente de l’entreprise pour avoir une réponse un peu plus ciblée.

Uriel MEGNASSAN :
Exactement. Et l’idée d’identifier vraiment toutes les questions invisibles vous aide à fournir une réponse beaucoup plus intéressante. Par exemple dans la question « quelles sont vos qualités », le recruteur veut savoir :

  • Avez-vous des qualités qui peuvent apporter quelque chose à l’entreprise ?
  • Comment est-ce que vous pouvez les mettre en œuvre ?
  • Comment est-ce que cela s’est traduit dans d’autres entreprises ?

On peut continuer comme cela avec 5, 10, 15 ou même 20 questions. La formule magique pour vraiment répondre correctement aux questions du recruteur c’est de sélectionner trois questions invisibles et d’y répondre concrètement.

Et vous allez observer une chose magnifique, en répondant à ces trois questions invisibles, vous allez automatiquement répondre à la question explicitement posée par le recruteur.

Jean SOMMER :
Cela on doit le faire avant l’entretien ? On le prépare ?

Uriel MEGNASSAN :
On le prépare tout à fait. Ce n’est pas au moment de l’entretien que vous allez commencer à réfléchir à tout cela !

Jean SOMMER :
Donc, on prévoit les questions qui pourraient être posées et qui souvent se recoupent.

Uriel MEGNASSAN :
Oui, mais quelque part, on prévoit surtout les réponses !

Jean SOMMER :
Donc premier point fort : bien répondre au visible et à l’invisible. Ce qui nous amène au deuxième point fort qui sera ?

Uriel MEGNASSAN :
Le deuxième point fort c’est de venir en entretien avec « des exemples concrets ». Alors, pour cela il faut bien comprendre une chose : vous ne pouvez pas préparer toutes les questions qui sont habituellement posées en entretien ! Par contre, vous pouvez préparer toutes vos réponses. C’est un peu comme pour un commercial qui va voir un client pour lui vendre un service ou une prestation : il y va avec un argumentaire de vente. Quel que soit le profil du client, il va lui présenter certains arguments. Un candidat en recherche d’emploi doit faire exactement la même chose. Peu importe les questions qui seront posées par le recruteur, il doit avoir des exemples concrets qu’il doit pouvoir sortir, j’ai envie de dire à toutes les sauces, dans le but de convaincre le recruteur.

Jean SOMMER :
Quels types d’arguments ?

Uriel MEGNASSAN :
Les arguments au final ce sont des résultats que vous avez obtenus dans votre parcours. Je vais prendre un exemple : imaginons que je sois un candidat qui postule pour un emploi de responsable qualité. L’une de mes histoires est que j’ai réussi à gérer un conflit avec un client allemand ce qui m’a permis de conserver le contrat. Du coup, si on me demande « quelle est votre qualité », je peux expliquer que je suis quelqu’un de diplomate, par exemple, et là je raconte mon histoire. Si on me demande : « pourquoi vous et pas un autre », je peux dire que je sais gérer les conflits, par exemple ; et là, je raconte mon histoire.

Jean SOMMER :
Question un peu plus délicate : pour un jeune qui sort d’une école de commerce par exemple, il n’a pas d’expérience professionnelle ! Comment doit-il répondre ?

Uriel MEGNASSAN :
Il a une expérience professionnelle ! Parce qu’il a forcément fait des stages. Simplement un jeune diplômé à beaucoup de mal à valoriser ces expériences-là, car il a l’impression que c’était « juste » un stage et qu’il n’y a pas grand-chose à dire. Pourtant, il faut savoir qu’il y a des entreprises qui tournent beaucoup avec des stagiaires. Elles les font travailler autant si ce n’est pas plus que des personnes qui sont vraiment salariées de l’entreprise.

Cela veut dire que ces jeunes diplômés ont des arguments à valoriser. Ils ont très certainement fait des missions, mis en place des actions et obtenu des résultats ! Et c’est ces éléments-là qu’il faut mettre en avant face à un recruteur.

Jean SOMMER :
Premier point fort, on a vu : bien répondre. Deuxième point que tu viens d’aborder : donner des exemples concrets. Troisième point ?

Uriel MEGNASSAN :
Troisième point, c’est : venir en entretien avec l’objectif d’en donner beaucoup plus que les autres. 99 % des personnes qui passent un entretien d’embauche y vont simplement pour répondre aux questions. Et j’ai envie de dire que répondre aux questions c’est le minimum, c’est le prix d’entrée ! Si vous voulez vraiment vous démarquer, vous allez être obligé d’en faire un petit plus. J’ai développé ce que j’appelle « l’Analytics Punch » qui est une technique de persuasion pour l’entretien d’embauche durant lequel on va présenter à l’entreprise ses problématiques, lesquelles on a identifiées au préalable.

Jean SOMMER :
Ses problématiques, c’est-à-dire les siennes ou celles de l’entreprise ?

Uriel MEGNASSAN :
On va présenter à l’entreprise les problématiques de l’entreprise, qu’on a identifiée au préalable, et on va lui présenter nos solutions avec un plan d’action. En faisant cela, instantanément, vous vous démarquez du reste des candidats puisque tous les autres se sont contentés de répondre aux questions ! Au contraire, vous êtes proactif, vous fournissez finalement un travail qui vous sera demandé seulement après l’embauche, mais vous, vous le faites avant ! Donc, vous êtes beaucoup plus convaincant et finalement vous faites disparaître la peur du recruteur qui est : « Est-ce que ce candidat qui présente bien est une bonne affaire ? ». Là, clairement il a en face de lui une bonne affaire ! Il se trouve face à un candidat qui est motivé, qui le montre et qui apporte de la valeur.

Je peux vous donner un exemple. J’ai accompagné une personne qui s’appelle Pascal et qui arrivait à enchaîner les entretiens. Cependant, il n’était jamais sélectionné parce qu’il manquait d’expérience ! Et dès qu’il a mis en place cette « Analytics Punch », avec des statistiques, des graphiques, et des analyses ; il a été pris ! Il a été systématiquement sélectionné ! Les entreprises lui ont proposé un super salaire ! Alors qu’il avait un profil de « junior », il a obtenu un poste initialement réservé à un profil de « senior ».

Jean SOMMER :
En fait, c’est donner envie.

Uriel MEGNASSAN :
Donner envie, tout à fait. C’est vraiment le point le plus important.

Jean SOMMER :
On a vu (1) : bien répondre – (2) : exemple concret – (3) : en donner plus. Quatrième point ?

Uriel MEGNASSAN :
Le quatrième point est essentiel : aborder l’entretien avec « une attitude gagnante ». L’attitude que vous allez avoir en entretien va concrètement influer la perception du recruteur vis-à-vis de vous. Si vous venez en entretien avec vos doutes et vos peurs telle que la peur de ne pas être à la hauteur… à ce moment-là, le recruteur va le ressentir et cela va clairement le refroidir. Mais si vous venez motivé(e), enthousiaste avec le sourire. Dans votre attitude vous allez déjà être beaucoup plus sexy pour un recruteur. Vous allez vraiment lui donner envie. Et l’idée c’est vraiment de venir en entretien avec cela. Et cela va notamment se traduire par la voix : en entretien, c’est important d’avoir une voix non pas monocorde, comme celle d’un robot, avec toujours la même tonalité ! Parce que même si vous dites des choses intéressantes, le simple fait d’avoir le même ton endort le recruteur ! Donc, travailler sa voix, le rythme, savoir quand il faut accélérer ou ralentir pour donner plus d’impact à ses mots. Ce sont les attitudes d’un gagnant.

Jean SOMMER :
Je trouve cela passionnant. Je ne dis pas que je voudrais être un chercheur d’emploi, mais je trouve cela très intéressant. Est-ce qu’on peut retrouver quelque part tout ce que tu viens de dire ?

Uriel MEGNASSAN :
Comme tu l’as dit en début d’interview, je suis le créateur du blog « Carrière Punch » sur lequel vous allez pouvoir retrouver toutes ces notions qu’on vient d’aborder de façon vraiment superficielle dans cette interview. Mais pour tes abonnés, Jean, j’ai eu envie de faire un petit peu plus. J’ai décidé de leur proposer et de leur offrir trois vidéos exclusives :

La première est une vidéo de simulation d’entretien d’embauche dans laquelle vous allez me voir avec un vrai candidat qui passe un entretien d’embauche. Je le malmène un peu, mais le but est de vous montrer ce qui se passe dans la tête d’un recruteur. Tout est décortiqué, ce qu’il dit, le temps de réponse même son comportement à l’image. D’ailleurs Jean, tu as vu cette vidéo.

Jean SOMMER :
J’ai vu cette vidéo et franchement cela m’a bluffé. C’est cette vidéo qui fait que je me suis adressé à Uriel parce que je vois beaucoup de vidéos. Pour des raisons professionnelles, je regarde tout ce que font les experts. Il faut absolument voir cette vidéo parce qu’elle synthétise en quelques minutes tellement d’informations subtiles qu’on ne peut même pas dire avec les mots ! Je me suis régalé parce qu’en plus il y a un côté « jeu » et c’est vrai que c’est une vidéo qui vaut beaucoup mieux que des tas de discours, des tas d’explications et des tas de bouquins. En quelques minutes, encore une fois, on en apprend énormément et on voit tout de suite ce qui est bien et ce qu’il faut éviter à tout prix. Vidéo très puissante et très précieuse que je recommande.

Uriel MEGNASSAN :
Le deuxième cadeau c’est une deuxième vidéo dans laquelle je vais vous montrer comment on négocie son salaire pendant l’entretien d’embauche. Comment est-ce qu’on repousse la question : « quelles sont vos prétentions salariales » qui fait vraiment peur et pour laquelle la plupart des gens sont extrêmement mauvais ! Rien qu’en ayant vu cette vidéo, vous serez capable d’ici quelques minutes de négocier votre salaire !

Mais, je ne vais pas m’arrêter là. J’ai décidé de vous offrir une troisième vidéo exclusive. Il s’agit d’une conférence sur le thème de l’optimisation de sa recherche d’emploi. Les points abordés sont :

  • Comment être efficace ?
  • Comment obtenir plus d’entretien grâce à des C.V et des lettres de motivations adaptés ?
  • Comment impressionner le recruteur en entretien ?
  • Et beaucoup d’autres surprises encore.

Jean SOMMER :
On va remercier Uriel ici présent. En tout cas, je te remercie personnellement de partager ton expertise avec mes amis et fidèles de ce blog ainsi que tous ceux qui sont de passage. Vraiment, je recommande le travail d’Uriel parce que sur ce plan de l’entretien d’embauche, je crois qu’il est vraiment l’un des experts qui commence à compter sur le marché. Ne le ratez pas pendant qu’il est encore accessible.

Rappel des accès aux bonus

Si vous êtes actuellement dans une démarche de recherche d’emploi ou si vous connaissez un proche dans cette situation, Uriel offre aux lecteurs de mon blog 3 vidéos exclusives :

  • Vidéo #1 – Une entretien d’embauche filmé et décortiqué en temps réel avec un vrai candidat.
  • Vidéo #2 – La méthode complète pour négocier votre salaire lorsque le recruteur vous demande vos prétentions salariales.
  • Vidéo #3 – Une conférence sur l’optimisation de votre recherche d’emploi : CV, Lettre de motivation, entretien d’embauche, technique de candidatures, tout y passe.

Ces 3 contenus ne sont qu’une portion (déjà conséquente) des contenus auxquels vous aurez accès en acquérant ces 3 vidéos bonus.

4 réponses
  1. Denis
    Denis dit :

    Bonjour Jean,

    Vidéo très intéressante et instructive (comme d’habitude !) et un complément à ton travail sur la voix.
    Par contre, je n’arrive pas à trouver la voie vers les vidéos bonus…

    Bien à toi,
    Denis

    Répondre
  2. Luc
    Luc dit :

    Bonjour Jean,
    Merci pour cet entretien vidéo avec Uriel Megnassan, un moment riche d’enseignement. Proche de moi un membre de ma famille est concerné, seulement nous n’arrivons pas à trouver le lien pour accéder aux 3 vidéos bonus ?
    Pourrait-on avoir une indication et marche à suivre.
    D’avance merci et encore bravo.
    Luc

    Répondre
  3. Gharbi Lilia
    Gharbi Lilia dit :

    Bonsoir;
    je prépare un entretien très important pour un poste de manager dans la grande distribution, pourriez-vous m’aider.
    Je suis joignable au 0626105049.
    Bien cordialement.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *