Parler vite… Ne pas toujours être compris… Obliger l’autre à tendre l’oreille… à faire répéter… Que de temps perdu ! Que d’occasions ratées !

Voici les 7 conseils pour une bonne diction :

1.    Ne jamais forcer la voix, donc bien articuler
2.    Avoir du plaisir à s’entendre soi même pour le faire partager
3.    Mettre en confort mon auditeur (ne pas l’obliger à tendre l’oreille)
4.    M’exprimer en rapport avec son niveau de compréhension
5.    Être l’acteur de mon discours (Découpe / Rythme / Respirations)
6.    Aimer la langue française. La mettre en valeur.
7.    Avoir le sourire du cœur dans chaque mot.

Récréation
En guise de récréation vocale (avant de poursuivre) voici une vidéo de Démétrio Stratos dans l’un de ces exercices de diction virtuose dont il détient sans doute le record de vitesse !!!

.La diction est une posture

Beaucoup de personnes pensent que la diction est une affaire de technique vocale uniquement. Que quelques exercices avec un crayon entre les dents suffisent pour avoir un phrasé de présentateur télé. C’est un peu court !
Certes c’est mieux que rien. Mais la diction va beaucoup plus loin et commence beaucoup plus profondément dans le corps. La diction est une posture.
Récapitulons :
–    Il y a le message verbal (contenu / discours)
–    Il y a le message physique (le corps et la voix)

Le message physique (le Non dit)

Intéressons nous au message physique, domaine d’expertise du coach vocal.

Le corps –  La personne qui s’exprime dévoile un certain nombre d’informations sur son état émotionnel. Par les mouvements de ses yeux et de ses mains ; ses gestes, sa façon de se tenir…

La voix – En l’écoutant on perçoit d’autres informations complémentaires. Culturelles, affectives, techniques. Dans le placement (perchée ou rentrée), dans la diction (tonique ou molle), dans le phrasé (vivant ou monocorde).

La diction est une signature

C’est par la parole que nous entrons dans la vie sociale. Notre diction, toute notre vie, garde la trace des couches sociales, culturelles, éducatives traversées.
En résumé, notre diction est une signature de style… De bonne tenue, débraillée, élégante, banale, etc
Voici quelques adjectifs qui caractérisent différents types de diction :
Fluide, heurtée, précipitée, hésitante, savonnée, en dedans, inaudible, facile, pénible, crispée, molle, tranchée, large, engageante, etc.

–    Fluide : elle traduit une personnalité en facilité avec sa langue et sa culture. Parole de communicant ou d’enseignant par exemple.
–    Heurtée : traduit quelqu’un de « haché » à l’intérieur ; mal construit ou « pas terminé » (certains ados)…
–    Précipitée : peut traduire une forme de timidité, de peur, de manque de confiance (complexe culturel / mauvaise image de soi…)
–    Hésitante : personnalité perfectionniste, ou doutant, par manque de niveau ou complexe d’infériorité.
–    “Savonnée” : certaines syllabes semblent glisser ou déraper… C’est le fait d’une personnalité pressée ; centrée sur elle même ; expéditive. Ou affectée, très émotive.
–    Rentrée : personnalité introvertie, dite timide ou réservée
–    Inaudible : personne immature, qui garde ses mots à l’intérieur, asociale, adolescente, introvertie
–    Etc. .

Notre diction nous trahit.

Il faut peu de temps à une oreille avisée pour entendre dans la diction d’une personne, qui elle est, quelles sont ses origines, son caractère et d’autres traits en lien avec son image.

Notre pouvoir sur le monde

A travers la diction et la parole c’est notre pouvoir sur les mots donc notre pouvoir sur le monde qui se joue.
D’ailleurs, traditionnellement la parole appartenait aux élites. A la classe dirigeante : Juristes, politiciens / avocats / prêtres, etc.
La parole est désormais à tous…

N’hésitez pas à formuler vos remarques et demandes d’explications dans les commentaires ci dessous.

Vous pouvez aussi vous rendre sur la formation : LES SECRETS D’UNE BONNE DICTION

en cliquant sur le lien :
https://jean-sommer.fr/formations/diction/

Pin It on Pinterest

Share This