je veux et j'exigeVoilà une phrase toute simple qui additionne quelques difficultés de prononciation : je veux et j’exige d’exquises excuses. Elle constitue un excellent exercice de diction.
Je vous le rappelle : la diction est la politesse de l’expression orale.
Pour mettre à l’aise celui qui m’écoute et pour lui rendre le message facile. L’aider à se sentir intelligent. Et non pas pris en défaut de compréhension. D’avoir à « s’accrocher » à tendre l’oreille ou à faire répéter.
 

Difficulté de prononciation : Je veux et j’exige d’exquises excuses

 

Friction phonétique

« Je veux et j’exige d’exquises excuses » crée un télescopage entre sonorités.
Une manière de friction phonétique qui oblige les lèvres, la langue ou le voile du palais à changer rapidement de position.

  • Entre les Sons d’avant bouche : les J, V, Z, J,
  • Entre les sons d’arrière gorge (palais) : les X, K
  • De même veiller à bien différencier le S et le X parfois confondus. Dans EX-cuses qui devient ES-cuses

Soigner les liaisons

Le fait d’ajouter certaines liaisons « aggrave » encore la difficulté. Et c’est bien sûr l’effet recherché. Donc, bien respecter :

  • Je veux Z’et j’exige
  • D’exquises Z’excuses

Les trois règles d’une bonne diction

Face à une difficulté de diction se rappeler trois règles fondamentales :

  • Articuler à pleine bouche (et non du bout des lèvres)
  • Prendre son temps. Le temps de former et d’énoncer les sons.
  • Faire participer l’expression du visage. L’expressivité extérieure aide à l’expression sonore.

Diction : faire des pompes

« Je veux et j’exige d’exquises excuses »… Dites cette phrase comme on fait des pompes. Pour s’exercer ou pour se muscler. Toutes les fois que vous aurez à vous exprimer en public, essayez de l’énoncer dans les minutes qui précèdent. Faites le posément en faisant jouer l’élasticité de la bouche et du visage. En un large sourire sur les EX et les I.  A haute voix. Ou en silence. Cela revient au même, dès lors que vous faites bien participer le visage, la bouche, les lèvres, la langue et le voile du palais (arrière gorge).

Avec cœur

Je veux et j’exige sont deux verbes forts
Profitez-en pour associer la volonté de bien dire avec celle de dire fermement.
C’est justement parce que l’on hésite quand on n’est pas sûr, que se produisent les effets de mollesse ou d’indécision dans la voix.

Pin It on Pinterest

Share This