Respirer ne devrait pas poser de problème ! Que ce soit pour la prise de parole en public, l’oral du bac ou sa déclaration d’amour… C’est le coach vocal qui vous le dit !
Et pourtant nous sentons que ça pourrait être mieux. Avec parfois le sentiment d’étouffement ou d’angoisse. Le sentiment d’un poids sur la poitrine. Que ce soit au quotidien ou au moment de faire face à son public.
Comment  desserrer l’étau ? Comment se libérer ?
 

Respirer pour être bien

La respiration est un bon moyen. Sans doute le meilleur.

La respiration pour l’action

Il y a la respiration naturelle, de base. Celle que l’on pratique inconsciemment ou en dormant. La respiration du bébé, du chat, du chien, de l’animal.
Et il y a respiration pour l’action, pour être mieux ou plus efficace.
Que ce soit pour une activité physique ou mentale. Dans l’effort comme dans la détente. Pour se stimuler ou pour gérer ses émotions.
D’ailleurs, il y a autant de respirations que de pratiques. Sportives, artistiques, etc.
En voici trois. A suivre sur ce blog.

 3 respirations pour être bien

1 – L’apaisante. Pour s’apaiser.
2 – L’efficace. Pour la prise de parole ou le chant
3 – L’énergétique. Pour se dynamiser.
A pratiquer indépendamment l’une de l’autre ou successivement. A chacun d’en décider. Elles vous apporteront beaucoup. Chacune avec son impact particulier.

Respiration 1 : l’apaisante

Comme son nom l’indique elle apporte la paix.
C’est une respiration à pratiquer avant un évènement inhabituel « angoissant », Avant une prise de parole par exemple, quand vous vous sentez « mal en dedans »,  comprimé, stressé, en situation de trac… Elle va aider à desserrer « l’étau intérieur » et à ramener le calme en vous. A libérer l’énergie.

Les effets obtenus

Elle rétabli l’équilibre entre le bas et le haut du corps.
Entre la masse viscérale (émotions) et le cerveau (pensées).
Elle relie en douceur le centre (cœur / thorax) et les extrémités (tête / bras).
En faisant jouer l’ouverture – dilatation, elle disperse les tensions et installe un sentiment de plénitude qui va bien avec le calme intérieur et l’autorité naturelle.

A quel moment et comment pratiquer la respiration “apaisante”

Je recommande de pratiquer cette respiration au moins une fois par jour. Pendant 10 jours. Pour s’exercer à ressentir l’amplitude intérieure, sans forcer. L’amplitude qui est synonyme d’élasticité et non de quantité d’air absorbée.
Même si le mot « élasticité » vous est un peu étranger au départ, en pratiquant vous aller sentir bouger vos « marges ». C’est à dire une impression de plénitude comme un grand bol d’air frais qui vous arrive de l’océan.
3 respirations.

L’avis du coach vocal

Pratiquez, pratiquez. Plutôt plus que moins. Entrez dans la conscience du souffle. Jusqu’à ce qu’il devienne comme une nourriture concrète.
Pratiquez l’apaisante plusieurs fois par jour.
Après 10 jours, elle sera installée en vous, toujours prête à servir.
Articles traitant du même sujet ou complémentaires
Trois-gestes-quotidiens-qui-me-donnent-la-force
Pastille vocale : INSPIRATION

SI CET ARTICLE VOUS INSPIRE UN COMMENTAIRE

N’HÉSITEZ PAS. DÉPOSEZ LE CI-DESSOUS. 

Articles populaires

Pin It on Pinterest

Share This