Langage corporel : 3 conseils pour savoir quoi faire de ses mains

Améliorer son élocution, Parler en public | 0 commentaires

Savoir quoi faire de ses mains quand on prend la parole en public est une préoccupation fréquente.
Dans une conversation du quotidien, on ne se pose pas cette question. Mais dès lors qu’on est en représentation, les mains semblent désœuvrées.
Il y a là un défaut de cohérence et un décalage du corps, lié à un problème d’appui ou de confiance en soi, qui crée comme une coupure d’électricité entre les mains et le reste du corps.
Dans cet article, je vous donne 3 conseils pour améliorer votre communication non verbale, gérer l’énergie de la parole en lien avec l’énergie de tout le corps, et occuper vos mains.

On me demande souvent que faire de ses mains lorsqu’on parle en public. C’est un peu comme si on me demandait que faire de ses yeux, ses jambes ou ses oreilles !
Les mains ne sont pas un outil collé artificiellement au bout des bras, elles sont l’extrémité des bras et des gestes : elles captent l’énergie dans son mouvement et la prolongent.
Elles sont la continuité de l’action depuis le cerveau jusqu’au bout des doigts en passant par les bras, et permettent d’agir, de tenir et de s’adresser à l’autre.
Si vos mains sont subitement dissociées du reste de votre corps, c’est qu’un facteur de l’intégrité de votre personne commence à flotter : c’est soit votre appui qui est flottant, soit votre mental qui n’y croit pas, et la timidité ou l’inquiétude vous gagne.
Chaque fois que vos mains sont flottantes, c’est que l’énergie de votre intention est flottante : vos mains n’ont donc plus de courant et sont comme désœuvrées.
Il y a bien sûr des solutions toutes faites : tenir un stylo, un smartphone ou une fiche. Mais ce ne sont là que des remèdes palliatifs.
Je recommande plutôt de gagner en autonomie, c’est-à-dire gagner en autorité.
Voici trois éléments qui vous aideront à construire une gestuelle pour regagner cette intégrité du corps et occuper vos mains lors de vos prises de parole en public.

La force du regard : avoir l’œil

C’est l’œil qui décide de la direction générale à donner à votre corps : un regard fort et dirigé mobilise toute votre énergie. Le corps tout entier va s’aligner sur la direction donnée par le regard. Quand vous êtes en conversation avec quelqu’un, votre énergie est avec cette personne et vous ne vous posez pas de questions par rapport à vos mains.
En public, focalisez votre énergie en donnant une force et une direction à votre regard : vos mains vont suivre naturellement.

L’ancrage au sol

Tant que vous n’êtes pas solide au sol, le reste de votre corps va flotter. L’énergie des mains prend sa source dans les pieds.
C’est à partir de cette circulation de l’énergie que vos mains, comme le reste de votre corps, vont être emmenées dans le mouvement, et se mouvoir dans son prolongement.

Une intention affirmée

Il est très important de donner de l’intensité à votre intention. Le comportement physique est le reflet direct du comportement mental.
Si intérieurement quelque chose doute, flotte ou n’ose pas, le reste du corps va révéler ce flottement, ce doute, et s’interroger : c’est ce qui crée des gestes parasites et un rétrécissement de votre corps.
Avoir une intention et une intensité affirmées, c’est permettre au reste du corps de se mobiliser et à vos mains de s’y reconnecter.

Et vous, que faites-vous de vos mains lorsque vous parlez en public ? Quelles sont vos astuces pour les occuper ?
Partagez-les en commentaires au bas de cet article.

Les vidéos et formations les plus populaires pour continuer votre visite...

VOUS SOUHAITEZ COMMENCER MAINTENANT ?

FORMATION GRATUITE EN VIDÉO

5 stratégies pour prendre la parole comme un leader !

Vous apprendrez, à travers 5 vidéos, comment ajouter de la valeur à votre parole, motiver votre auditoire et transmettre votre vision.

GAGNER EN PRÉSENCE, AJOUTER DES GRAVES
A VOTRE VOIX

Dans ma conférence sur la présence dans une prise de parole en public, je vous donne les clés d'une voix puissante et profonde. Une voix qui équilibre les graves, les médiums et les aigus. Dans toutes les situations de prise de parole en public ou de relations interpersonnelles.

Les graves de la voix produisent un effet de calme ou d’autorité tout à fait propice aux personnes qui souhaitent gagner en présence ou “être prise au sérieux”.

Si l’article vous a plu, je vous invite à rejoindre gratuitement ma communauté YouTube où vous trouverez d’autres leçons pour apprendre à mieux vous exprimer : Cliquez ici

Partager l'article

Pin It on Pinterest

Share This