Qui se cache derrière LA vOIX DE…

JEAN-LUC MÉLENCHON

Monsieur le Politique, votre voix m’intéresse !

Cliquez sur la vidéo ci-dessus pour découvrer l’analyse de Jean Sommer sur la voix de Jean-Luc Mélenchon

Monsieur Mélenchon, votre voix m’intéresse !

« Portrait de voix » de Jean-Luc Mélenchon, fondateur de La France Insoumise.

Chaque voix nous raconte une histoire. Que nous apprend la Voix de Jean-Luc Mélechon, qui pourrait nous en apprendre sur notre propre voix et nous aider à l’occasion d’une prochaine prise de parole en public ?

Je vous invite à lire attentivement l’analyse qui suit, car au travers de la voix de Jean-Luc Mélenchon, vous allez en apprendre beaucoup sur votre présence, sur vos qualités d’expression à l’oral et sur votre pouvoir de persuasion.

Les deux séquences utilisées pour faire cette analyse sont extraites d’un meeting de Jean-Luc Mélenchon à Lille le 30 octobre 2018 et d’une interview avec Jean-Jacques Bourdin sur RMC.

En meeting ou en tête à tête, c’est la voix d’un homme d’action et de conviction. Une voix ronde, posée, tour à tour puissante et enflammée, chaleureuse et conviviale. Méditerranéenne.

Une voix « à l’ancienne », légèrement grasseyante, qui sent le populaire des faubourgs et la fraternité de terrain.

Avec un parler simple, à la fois précieux dans le contenu et familier dans la manière.

Une voix sûre de soi jusqu’à l’impatience et l’excès parfois. Qui a pu générer de l’agacement chez certains. La voix d’une passion maitrisée… sauf quand elle explose !

Pour écouter la voix de Jean-Luc Mélenchon, Je propose quatre critères.

  • Le timbre
  • L’élocution
  • La portée
  • Le caractère

 

Le timbre de voix

DE JEAN-LUC MÉLENCHON

Une voix avec de l’épaisseur et du grain.

Jean Sommer

Coach Vocal

Le timbre équilibré donne un sentiment de plein et de profondeur. Avec des graves et des médiums riches en fréquences.

Une voix avec de l’épaisseur et du grain. Qui donne aux mots énoncés une présence physique, une consistance charnelle.

Des qualités qui parlent aux sens et au cerveau.

Une voix bien en bouche et en corps. Qui résonne dans la gorge, le nez, le thorax, le crâne.

Une voix qui appelle le chant et la modulation.

La voix d’une personnalité amoureuse de son propre son, pour le plaisir du partage et pour le goût des mots comme le cuisinier amoureux de ses saveurs.

Une voix qui varie les plaisirs en jouant des rythmes et des intonations. Des qualités à développer pour tout orateur, ce travail faisant d’ailleurs partie des fondamentaux de tout coaching vocal qui se respecte.

On retrouve parfois des accents gaulliens. 

Une voix du sud qui peut brandir le tonnerre ou vous envelopper d’une infinie douceur, qui joue de sa palette de tonalités, entre l’intime et l’exubérant.

Qui peut dans le même souffle, dans la même phrase passer de la dureté au velours, sans rupture parce qu’il est centré, bien campé sur ses appuis et constant dans son expression.

 

 

L’élocution

DE JEAN-LUC MÉLENCHON

Voilà un homme qui compte ses mots et chaque syllabe énoncée.

Jean Sommer

Coach Vocal

L’élocution chez Jean-Luc Mélenchon m’évoque le paysan qui arpente son champ en pesant bien ses pas.

De manière posée et régulière. De tout son poids. De toute son assurance ou de toute sa sagesse. Même quand il s’emporte.

Voilà un homme qui compte ses mots et chaque syllabe énoncée.
Comme un bon ouvrier qui respecte la noblesse de son matériau, ici le langage.

L’élocution de Jean-Luc Mélenchon fait honneur à chaque parole, n’en laissant aucune en arrière, n’en sacrifiant aucune.

Une élocution soutenue, qui ne dérape jamais dans les vulgarités du parler familier ou à la mode.

Je note chez lui, me semble t-il, un petit effort permanent de diction pour compenser ce qui me parait être une tendance à avoir la bouche pâteuse.

D’où cette vigilance et cette précision de diction qui s’accordent bien avec le plaisir de dire et de faire sonner la langue.

La portée de la voix

DE JEAN-LUC MÉLENCHON

Une voix moelleuse comme une invitation à l’écoute.

Jean Sommer

Coach Vocal

La passion et le feu qui l’animent, peuvent déplaire ou jouer contre lui dans une époque polémique, voyeuse, soupçonneuse, où tout est disséqué, commenté, amplifié, où l’on guette le moindre dérapage verbal pour l’étaler en place publique.

A l’instar d’autres personnalités publiques comme Michel Onfray, Édouard Philippe ou Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon divise et attire à la fois. En tant que tribun de la France Insoumise, sa voix devient l’énergie qui inspire, la force qui rassemble, l’élan qui entraine.

C’est l’une des vertus de la voix portée qui de tous temps a fait bouger les foules pour le meilleur… et pour le pire.

A mon oreille, même véhémente, sa voix reste paternelle, à la fois autoritaire et ronde. Jamais nasillarde, ni dure, ni cassante.

Une voix moelleuse comme une invitation à l’écoute, qui sait se faire mobilisatrice mais toujours en rondeur.

Ce qui devrait être un atout dans sa relation aux autres. Mais non… Parfois le caractère l’emporte et la même voix, si ronde, peut être trahie par des mots durs. Voire blessants. Voire basculer dans l’autoritarisme.

Je perçois chez Jean-Luc Mélenchon quelque chose d’une timidité ou d’une réserve enfouie qui m’évoquent une solitude profonde.

Un besoin d’intériorité à l’opposé de son image publique.

On en reparle à propos du caractère…

Le caractère

DE JEAN-LUC MÉLENCHON

Parce qu’il ose et qu’il a le talent pour ça. La voix pour le faire et les mots pour le dire.

Jean Sommer

Coach Vocal

Je relève dans la voix de Jean-Luc Mélenchon deux traits de caractère :

– le respect de la forme, l’amour de la langue,

– la passion qui le déborde, ressentie parfois comme de l’agressivité.

Moi J’y perçois plutôt comme une réminiscence du gamin des rues de Tanger, gentiment canaille, curieux, insoumis… Et passionné.

Il est à la fois la parole et le feu. Une parole qui coule. Un feu qui dévore… Un volcan au fond de l’océan.

Un volcan jamais loin, dans ses éruptions, ses agacements, parfois moqueur,avec un sourire supérieur ou suffisant…

C’est sans calcul… Même si ça peut faire mal ! Chez lui, c’est la nature, c’est viscéral, il faut que ça sorte !

L’outrance méditerranéenne et un égo qui prend de la place sont parfois inconfortables dans notre paysage.

La bienséance à la française n’aime pas les corps qui s’agitent, ou qui en font de trop. C’est pourtant l’art du tribun de déborder les normes.

Parce qu’il ose et qu’il a le talent pour ça, la voix pour le faire et les mots pour le dire.

Pour moi, Jean-Luc Mélenchon s’inscrit dans la continuité des grands orateurs.

Dans l’héritage de ces tribuns férus de littérature. De Mirabeau à Victor Hugo, de Jaurès à de Gaulle. Jaurès dont Victor Méric disait :

« Il était l’homme de la foule ! Ceux qui ne l’ont pas entendu sont bien à plaindre.

Ils n’entendront jamais rien de semblable. Ils ne sentiront jamais ce qu’est l’éloquence – mieux : le verbe fait homme… »

La voix, la politique, le pouvoir relèvent de la même capacité à incarner la parole. Et à lui donner toute sa vibration. Incontestablement, développer votre force de conviction à l’oral vous rendra influent auprès de vos électeurs, partenaires, clients…

Certes, on adhère à un projet… mais on s’identifie à une voix, un souffle, une sensibilité, une culture. 

Et Jean-Luc Mélenchon est dans cette tradition.

Qui se cache derrière la voix de…

JEAN-LUC MÉLENCHON

Autres portraits de VOIX de LEADERS

Emmanuel Macron

Président de la République

Édouard Philippe

Premier ministre

Michel Onfray

Philosophe et essayiste français

Laurent Ruquier

Animateur TV et Radio

Jean-Luc Mélenchon

Homme Politique

Charles De Gaulle

Monsieur le Général

Pin It on Pinterest

Share This